Accueil > Membres > fiches personnelles

LECLERCQ Maya

par LECLERCQ Maya - publié le , mis à jour le

JPEG - 21.1 ko

Docteure en socio-anthropologie
5 place du Mont de Terre
59000 LILLE

Contact->[maya.leclercq.ml@gmail.com]


Responsabilités scientifiques et administratives

- Co-fondatrice d’AnthropoLinks, bureau d’études et de recherche en socio-anthropologie et anthropologie de l’environnement
- Membre du comité de rédaction du Journal des Anthropologues
- Membre du Conseil de Faculté des Sciences économiques et sociales de l’Université Lille 1
- Membre d’Anthropik, réseau de socio-anthropologues professionnels

Thèmes de recherche

- Usages sociaux et politiques de la nature
- Habitat et énergie
- Patrimoine
- Filières agricoles
- Études d’impact sociales et environnementales

Cursus

- Diplôme d’université Management d’Entreprises Coopératives (université de Paris Dauphine, 2016)
- Doctorat en Socio-Anthropologie (Muséum national d’Histoire naturelle, 2010)
- Master 2 Recherche Environnement (Muséum national d’Histoire naturelle, 2006)
- Maitrise de Biologie des Populations et des Ecosystèmes (Université de Lille 1, 2005)
- Licence d’Ethnologie (Université de Lille 1, 2004)

Enseignement

- Méthodologie de l’enquête en sciences sociales (enquêtes qualitatives et quantitatives, analyse de données, utilisation des CAQDAS)
- Anthropologie Sociale
- L’expertise en sciences sociales
- Les études d’impact socio-environnementales

Publications

Articles dans des revues référencées ou à comité de lecture

Leclercq M., Marty L., Sélim M., 2016, “Réinventer la position d’anthropologue au XXIe siècle”, Journal des Anthropologues, 145-146, 223-240

Leclercq M., 2011, « Itinéraire de la tisane rooibos en Afrique du Sud : comment les savoirs locaux sont devenus un enjeu global », Revue d’Anthropologie des Connaissances, n° 5(3), p. 533-550

Biénabe E., Leclercq M., et Moity-Maïzi P., 2009, « Le rooibos d’Afrique du Sud : comment la biodiversité s’invite dans la construction d’une indication géographique », Autrepart, n° 50, p. 117-134

Leclercq M., 2009, « Rooibos : therapeutic infusion or national heritage ? », Lesedi, research newsletter of the French Institut of South Africa [IFAS], Johannesburg, n° 10, p. 5-7

Communication à des colloques internationaux ou nationaux

Leclercq M., 2015, « Les pratiques de consommation énergétiques des habitants de logements réhabilités énergétiquement, étude en Région Nord-Pas-de-Calais », 2e Journées internationales de la Sociologie de l’énergie, Les sociétés contemporaines faces aux transitions énergétiques, Tours, Université François Rabelais, 1-3 juillet

Leclercq M. (With Biénabe E. and Caron P.) 2009, « How biodiversity intervenes in the trajectory of the South African localized production rooibos : a historical perspective », International colloquium, Localizing products : a sustainable approach for natural and cultural diversity in the South ?, MAB/Unesco, IRD/Cirad/MNHN, Paris, Unesco, 9-11 of June

Leclercq M., 2009, « Identités et changements techniques liés à la culture du rooibos en Afrique du Sud », Localisation et circulation des savoir-faire en Afrique, Aix-en-Provence, MMSH, 19-20 mars

Leclercq M., 2008, « The traditional knowledge and practices about the endemic herbal tea ’rooibos’ in South Africa : effects of the recent social dynamic on the production process », Anthropology Southern Africi AnnqaL Conference, Cape Town, Belville, 31 août-3 septembre

Communic`tios Ǡ des journées d’études

Leclercq M., 2013, « Les demandes en anthropologie aujourd’hui », Journées d’étude Pratiquer l’anthropologie aujourd’hui : nouvelles contraintes, nouveaux possibles ?, AFEA, Fondation Charles Léopold Mayer, 14 novembre

Leclercq M. (avec A. Druguet et M. Robillard), 2009, « AnthropoLinks, bureau d’études associatif, Recherche-Action en Anthropologie », Atelier Développement durable, conservation de l’environnement et savoirs locaux : confrontation des projets avec les ‘réalités’ de terrain, CREDO, Marseille, Université Aix-Marseille, 4-5 octobre

Leclercq M., 2008, « De la Société des Observateurs de l’Homme (1799) à la Convention sur la Diversité Biologique (1992) : des origines de l’ethnobiologie à son implication actuelles dans les programmes de recherches internationaux », Séminaire du laboratoire GEPV, Université Lille 1, 11 janvier

Voir en ligne : Lien LinkedIn