Accueil > Membres > fiches personnelles

Collectif Rosa Bonheur

par BORY Anne, CALDERON José, MORTAIN Blandine, VERDIERE Juliette, VIGNAL Cécile - publié le , mis à jour le

Collectif Rosa Bonheur
CLERSE - UMR CNRS 8019
Université de Lille 1
59655 Villeneuve d’Ascq Cedex

Le Collectif Rosa Bonheur est composé d’enseignants-chercheurs en sociologie de l’Université de Lille 1 membres du Clersé : Anne Bory, José Angel Calderon, Blandine Mortain, Juliette Verdière et Cécile Vignal.

Jusque septembre 2015, ce collectif comportait aussi Valérie Cohen et Séverin Muller. En outre, certains articles et communications sont co-signés avec Yoan Miot, enseignant-chercheur en géographie à l’Université de Paris-Est Marne-la-vallée.

Ce collectif s’est constitué autour d’une recherche commune qui associe également des sociologues espagnols de l’Université Complutense de Madrid et de l’Université de Murcie, et des sociologues argentins du CEIL-Conicet. Elle a été financée par l’ANR (Projet PORQUE 2012-2016).

Thèmes de recherche

Cette recherche analyse, dans un espace urbain marqué par la désindustrialisation, en l’occurrence Roubaix, ce qu’est le quotidien des classes populaires situées aux marges du marché du travail, comment elles y vivent, s’organisent et résistent.
Elle repose sur une enquête de terrain, menée entre 2011 et 2015, à partir de trois entrées principales : une enquête sur les activités autour de la voiture et des garages « à ciel ouvert » ; une enquête sur les travaux d’auto-construction et de rénovation de logements ; une enquête auprès de femmes participantes d’ateliers animés par des salariées de deux centres sociaux.

Publications

- 2017, Collectif Rosa Bonheur, « Des “inactives” très productives. Le travail de subsistance des femmes de classe populaire », Tracés, 2017, n°32, (à paraître).https://traces.revues.org/
- 2017, Collectif Rosa Bonheur, « Les garages à ciel ouvert : configurations sociales et spatiales d’un travail informel », Actes de la recherche en sciences sociales, n°216-217, p. 80-103. https://www.cairn.info/revue-actes-de-la-recherche-en-sciences-sociales-2017-1-page-80.htm
- 2016, Collectif Rosa Bonheur, « Centralité populaire : un concept pour comprendre pratiques et territorialités des classes populaires d’une ville périphérique », Sociologies , mise en ligne le 16 juin 2016. [https://sociologies.revues.org/5534]
- 2014, Collectif Rosa Bonheur, « Comment étudier les classes populaires aujourd’hui ? Une démarche d’ethnographie comparée », dossier : Où est passé le peuple ?, Espaces et Sociétés, n° 156-157 [http://www.cairn.info/resume.php?ID...]
- 2013, Collectif Rosa Bonheur, « Crisis y economia moral en Roubaix », Sociologia Historica, n° 3, p. 457-489 [http://revistas.um.es/sh/issue/view/12551/showToc]

Communications récentes

- 2016, Collectif Rosa Bonheur et Yoan Miot, Les dimensions résidentielles de la centralité populaire de Roubaix, Séminaire « ville critique / critique urbaine », Métrolab, Bruxelles , 2 décembre.
- 2016, Collectif Rosa Bonheur, « Centralité populaire. Le travail dans une ville désindustrialisée du Nord de la France », Séminaire « ville critique / critique urbaine », Métrolab, Bruxelles, 4 novembre 2016.
- 2016, Collectif Rosa Bonheur, « Le travail de subsistance des femmes de classe populaire, de l’espace domestique à l’espace associatif », XVe Journées Internationales de Sociologie du Travail, Crise(s) et mondes du travail, Athènes, 11-13 mai.
- 2016, Collectif Rosa Bonheur, « La qualification en dehors du salariat : modes de régulation et formes de valorisation d’un travail de subsistance », Colloque Sciences Po – CSO, Les dynamiques du marché du travail non qualifié : médiations, valorisations, sélections, Paris, 9-10 juin.
- 2016, Collectif Rosa Bonheur, « Réhabilitation du logement et mécanique de rue à Roubaix », Journée d’étude Pour une approche croisée des quartiers populaires, Labex Dynamite- Groupe Produire la ville ordinaire, 25 février, Paris.
- 2015, Collectif Rosa Bonheur, « Le travail de subsistance, un travail routinier ? Enquête sur les pratiques quotidiennes en quartiers populaires », séminaire « Genre et classes populaires », Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 26 novembre [ http://gcp.hypotheses.org/2364 ]
- 2015, Collectif Rosa Bonheur, « Les mécaniciens de rue, conditions d’émergence d’une activité économique », Séminaire PRATO (pratiques, travail, organisations), Paris, EHESS, 26 juin
- 2015, Collectif Rosa Bonheur, « Pratiques quotidiennes et autonomisation des classes populaires à Roubaix », Journée d’études Pratiques sociales, rapport à l’espace et au politique des classes populaires aujourd’hui en France, 13 mars, Marne-la-Vallée, 13 mars
- 2014, Collectif Rosa Bonheur, « Centralité populaire : un concept pour comprendre pratiques et territorialités des classes populaires d’une ville périphérique », Colloque Penser l’espace en sociologie, Université de Tours, 3-4 juillet
- 2014, Collectif Rosa Bonheur, « Un collectif de recherche, pour quoi faire ? », Colloque Enquêtes collectives en sciences sociales, MSH de Dijon, 25-27 juin
- 2013, Collectif Rosa Bonheur, « Autonomie et dépendance des classes populaires aujourd’hui, une perspective internationale », Colloque AFS, les dominations, Université de Nantes, 2 au 5 septembre
- 2013, Collectif Rosa Bonheur, « Les modes d’organisation des classes populaires sur trois territoires désindustrialisés » Communication présentée lors du colloque « Territoire(s) et réseaux locaux », GRESCO – Université de Poitiers, 29-30 mai
- 2013, Collectif Rosa Bonheur, « Pratiques d’organisation quotidienne des classes populaires : une enquête ethnographique », Présentation du projet en séminaire d’axe du CLERSE, Université Lille 1, 13 mai

Autres
-  2014, « Trabajo y pobreza » entretien réalisé pour l’hebdomadaire argentin « Miradas al Sur », Felipe Desalambres http://www.miradasalsur.com.ar/nota/10312/trabajo-y-pobreza$
-  2016, Collectif Rosa Bonheur, Présentation de la recherche à l’Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole, 14 octobre.
-  2016, Collectif Rosa Bonheur, « La gestion de la santé et de l’éducation par les femmes de milieu populaire : un travail quotidien », Journée d’étude « Education, Santé, Précarité » du programme NAPE (Nouvelles approches de la pauvreté et de l’exclusion dans le Nord-pas de Calais) projet citoyen, 23 juin.
-  2015, Collectif Rosa Bonheur, Présentation du numéro 3 (dossier : Las economías morales) de la revue Sociología Histórica, Université de Murcie, 28 mai
-  2014, Collectif Rosa Bonheur, Présentation du numéro 156-157 (dossier : Où est passé le peuple ?) de la revue Espaces et Sociétés, Librairie Le genre Urbain, Paris, 9 octobre