Accueil > Projets et partenariats > Accueil de chercheurs étrangers

Période 2017-2018

par COQUARD Marie-Pierre - publié le , mis à jour le

Accueil de chercheurs étrangers

Accueil de doctorants et de post-doctorants étrangers

Accueil d’étudiants en master 2 étrangers - séjour de recherche




Accueil de chercheurs étrangers


Martine D’Amours

Martine D’amours est accueillie par Sylvie Célérier, professeur de sociologie du travail au Clersé, comme professeure invitée à l’Université Lille1 en novembre 2017 pour une semaine. Elle est professeur de sociologie et de relations industrielles à l’Université Laval (Québec).

Thèmes de recherche :

Martine D’Amours mène depuis plus de 10 ans des travaux sur le travail atypique, au premier chef le travail indépendant (régulation et qualité de l’emploi), et plus récemment sur les disparités relatives aux conditions de travail et d’emploi des salariés atypiques dans les milieux de travail syndiqués. Elle a étudié ces nouvelles formes d’emploi dans divers secteurs d’activité (manufacturier, services de garde, services aux entreprises). Dans le cadre de ce projet, son expertise porte sur la transformation de la relation d’emploi sous l’angle du contrôle et du risque et sur les obstacles à l’action collective en contexte de diversification des statuts d’emploi.

L’objectif de son séjour au Clersé est double :

  • présenter et discuter des résultats de recherches comparatives (Amérique du Nord, Canada, Québec, France et Mexique) sur des thèmes relevant directement des thématiques du laboratoire. Elle va notamment donner une conférence dans le cadre du séminaire du Clersé, le 9 novembre 2017 portant sur "Le travail indépendant : objet d’étude pour la sociologie du travail et les relations industrielles".
  • renforcer la coopération entre le Clersé et l’Université de Laval dans le cadre d’une recherche comparative avec Sylvie Célérier, projet ayant vocation à s’ouvrir aux doctorant-e-s et aux collègues sociologues et économistes du Clersé intéressé-e-s.

Site de la Faculté des sciences sociales - Martine D’Amours : https://www.rlt.ulaval.ca/?pid=877

Contact : Martine D’Amours

Accueil de doctorants et de post-doctorants étrangers


Aïcha Benabed

Aicha BENABED est inscrite en 5 ème année de Doctorat en sociologie de la santé à l’université d’Oran 2 (Algérie), sous la direction du Professeur Mohamed MEBTOUL. Elle est également chercheur associée à l’unité de recherche en science sociales et santé (GRAS ) de l’Université d’Oran 2 : http://www.gras-oran.org/
Elle a obtenue une bourse de mobilité de 18 mois à compter d’octobre 2016 dans le cadre du programme PNE (Algérie) pour avancer sa thèse de doctorat au Clersé, thèse qui s’articule autour des expériences sociales des couples infertiles dans le recours à la procréation médicalement assistée en Algérie. Au Clersé, elle est accueillie par Séverine MATHIEU et Judith HAYAEM, co encadreurs référents.

Contact : Aïcha Benabed


Mamadou Ba

Mamadou Ba est doctorant à l’Université Gaston Berger Saint Louis du Sénégal (Sénégal). Il séjourne au Clersé en stage doctoral pour 36 mois jusqu’au 31 décembre 2017 et bénéficie sur cette période d’une bourse de sa ville (Rufisque, Sénégal).

Il est accueilli au Clersé par Abdelkader Djeflat afin d’avancer sa thèse de doctorat qui porte sur "La compétitivité de l’oignon local en question : examen sous l’angle de la problématique de la coordination entre acteurs de la filière. Cas de la filière oignon local au Sénégal".

Contact : Mamadou Ba


Accueil d’étudiants en master 2 étrangers - séjour de recherche


Jemima Parker

Jemima Parker, étudiante en master 2 à l’Université de Rhodes (Afrique du Sud) a obtenu une bourse de mobilité de 3 mois pour un séjour de recherche au Clersé dans le cadre de l’appel à candidatures "bourse de mobilité Master 2" proposé par le service des relations internationales de l’Université Lille 1. Elle bénéficie également du soutien de l’Institut Français d’Afrique du Sud. Accueillie au Clersé par Judith HAYEM jusqu’au 15 décembre 2017, sa recherche porte sur la question de la xénophobie et les mobilisations populaires contre les discours et les actes xénophobes en Afrique du Sud. Dans ce travail elle s’appuie sur les propositions de l’anthropologue Sylvain Lazarus et plus particulièrement l’idée que "les gens pensent" et que "leur pensée est rapport du réel".

Contact : Jemima Parker