Accueil > Membres > fiches personnelles

LEMARCHANT Clotilde

par LEMARCHANT Clotilde - publié le , mis à jour le

Professeure de sociologie
CLERSE - UMR CNRS 8019
Université de Lille
Bâtiment SH2 - Bureau 207
59655 Villeneuve d’Ascq Cedex
Tél : +33 (0) 6 84 95 76 97

Contact


Responsabilités scientifiques et administratives
Directrice adjointe de la revue Travail, genre et sociétés.

Thèmes de recherche
- Education, formations techniques et professionnelles, jeunesses populaires
- Genre, mixité, construction des identités sexuées
- Politiques sociales, politiques publiques
- Couple, famille et parenté
- Ruralité, agriculture
- Méthodologie, épistémologie, méthodes qualitatives et quantitatives, le statut de l’exception statistique, les comparaisons internationales.

Parcours universitaire
- Habilitation à diriger des recherches (HDR), De la parenté par alliance aux formations techniques : figures du genre, sous la coordination de Gilles Moreau, Université de Poitiers, 9 juin 2017.

- Doctorat de sociologie, Belles-filles et beaux-parents : la bonne distance. Eléments pour une compréhension des relations avec la parenté par alliance dans la société française contemporaine, sous la direction de François de Singly, Université Paris V- René Descartes, 1994.

- DEA, Maîtrise, licence et DEUG de sociologie, Université Rennes 2, 1989, 1987, 1986, 1985.

Principales responsabilités antérieures

- Responsable scientifique de la plate-forme universitaire de données de Caen (PUDC), à la Maison de la recherche en sciences humaines (MRSH) de Caen. Mise en place et pilotage d’un outil de mise à disposition de données statistiques et d’aide technique à leur exploitation (2010-1018). Membre du GIS « Réseau Quetelet » puis de la TGIR Production et gestion de données (PROGEDO). Participation au réseau de la FNMSH.

- Responsable pédagogique du Master 1 Ingénierie et expertise des politiques sociales locales (IEPSL), Université de Caen, IAE (2007-2018).

- Chargée de mission « égalité entre femmes et hommes » pour l’Université de Caen (2012-1018). Membre de la Conférence permanente des missions égalité-diversité (CPED), 2012-2018.

- Co-fondatrice et co-organisatrice du séminaire du Pôle Formation-emploi-travail-éducation de la MRSH de Caen, membre du comité de pilotage, Université de Caen, (2011-2017).

- Co-organisatrice du séminaire de l’équipe Professions, réseaux, organisations du Centre Maurice Halbwachs (CMH) avec Catherine Marry et Sophie Pochic, ENS Boulevard Jourdan, Paris, 2009-2014.

- Co-Directrice du centre associé au Centre d’étude et de recherche sur les qualifications (Céreq) de Basse-Normandie, à l’Université de Caen. Organisation de séminaires Céreq- CMH et de séminaires du réseau des centres associés du « Grand Ouest », 2005-2008.

Enseignement
- Depuis 2018, à l’université de Lille, à l’Institut de sociologie et d’anthropologie de la Faculté des sciences économiques et sociales (FSES) :
Enseignements d’introduction à la sociologie (L1), de méthodes qualitatives et quantitatives (L2 et L3), rapports sociaux de sexes (L2), politiques familiales (M1) et sociologie des institutions sanitaires et sociales (M2).
- De 1996 à 2018, maîtresse de conférences de sociologie à l’Université de Caen Normandie, en formation continue, à l’Institut d’administration des entreprises (IAE), au Service universitaire de formation continue et d’éducation permanente (SUFOCEP) et au département de sociologie.

Publications récentes
Lemarchant C. (2018), « Pinar Selek, une vie d’exil », Travail, genre et sociétés, n°40, p.5-22.

Lemarchant C. (2017), Unique en son genre. Filles et garçons atypiques dans les formations techniques, Paris, Presses Universitaires de France.

Gotman A., Lemarchant C. (2017), « Sans enfant. Le point de vue des femmes », Travail, genre et sociétés, n°37.

Lemarchant C. (2017), « Les formations agricoles à l’épreuve du genre : jeunes femmes et jeunes gens atypiques », Les petites gens de la terre. Paysans, ouvriers et domestiques (Moyen-Age – XXIè siècle), sous la dir. de Madeline P. et Moriceau J.-M., Presses universitaires de Caen, p.145-153.

Cacouault-Bitaud M., Lemarchant C. (2016), « Quand la mixité bascule », Travail, genre et sociétés, n°36, p. 157-160.

Lemarchant C., Marie M. (2014), « La place des femmes en agriculture : une visibilité croissante », in Atlas des campagnes de l’Ouest, sous la dir. de Bermond M., Jousseaume V., Kali A., Marie M. et Margetic C., Rennes, PUR, p.198-199.

Lemarchant C. (2014), « Adultes des CFA et lycées face aux garçons et filles atypiques : points de vue comparés », Formation, qualification, éducation, emploi. La construction du genre, sous la dir. de Annoot E., Devineau S. et Dezalay T., Rouen, PURH, p.33-41.

Lemarchant C. (2012), « Genre et formations techniques : apprenti.e.s et lycéen.ne.s atypiques », Formation, qualification, emploi en Normandie. La construction des parcours, sous la dir. de Devineau S. et Léger A., Caen, Presses universitaires de Caen, p.81-88.

Lemarchant C. (2010), « Etre rare, un avantage dans le métier ? Les filles dans les filières techniques masculines et inversement », Vie et Santé mentale (VST), Revue du champ social et de la santé mentale, n°106, p.57-63.

Lemarchant C. (2007), « La mixité inachevée : garçons et filles minoritaires dans les filières techniques », Travail, genre et sociétés, n°18, p.47-64.