Accueil > Actualités

Altérités et migrations : approcher les...

publié le

Altérités et migrations : approcher les différences en sciences sociales

Journée d’études du Réseau Maghtech

Date : jeudi 31 janvier 2019

Responsable scientifique : Abdelhafid Hammouche

Conçue pour permettre la mise en discussion d’approches disciplinaires ou pluridisciplinaires mobilisées dans le cadre de travaux doctoraux, cette journée d’études est l’occasion de faire connaitre des recherches portant sur des thèmes relatifs aux altérités présentées comme problèmes sociaux tels que les migrations, les rapports de genre, l’ethnicisation des rapports sociaux…. Par altérités, il faut entendre des différences socialement construites telles que la « culture », ou l’indexation à un sexe … faisant débat dans l’espace public. Par construction, il s’agit de souligner que ce qui est présenté comme un problème est le résultat de processus de mise en visibilité. Par exemple pourquoi la migration est-elle présentée comme un problème ? Le poser de la sorte ne revient pas à ignorer les obstacles que rencontrent les candidats à la mobilité d’un pays à l’autre, ni à occulter les tensions que cela suscite dans certains cas. Un tel prisme a simplement l’avantage d’obliger encore plus à se distancier avec les « sujets d’actualité » pour se pencher sur les mécanismes politiques, économiques, sociologiques au principe de l’émergence d’une question avant sa consécration en tant que point de débat. Ce questionnement épistémologique se décline bien sûr de diverses manières selon les histoires disciplinaires (économie, sociologie, philosophie), selon les terrains retenus ou le prisme théorique.

- Un premier axe de la journée sera consacré aux questions épistémologiques et méthodologiques (1/ Penser les autres : élaborer un objet pour une approche disciplinaire ou pluridisciplinaire)

- Un deuxième axe portera sur les migrations (2/ Migrations et dynamiques socio-culturelles).

- Un troisième traitera du genre, du couple et des dynamiques familiales (3/ Genre et institutions).