Accueil > Projets et partenariats > Accueil de chercheurs étrangers

Période 2008 - 2009

par COQUARD Marie-Pierre - publié le , mis à jour le

Chercheurs invités - USTL

Accueil de doctorants et de post-doctorants brésiliens dans le cadre du programme CAPES/COFECUB et de la FAPESP




Chercheurs invités - USTL




Michel MISSE

Michel Misse est professeur de sociologie à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro (brésil). Il travaille sur la question de la violence urbaine et celle de l’économie informelle dans les favellas a Rio. Il a publié dernièrement un livre : /Acusados & Acusadores/, Rio de Janeiro, Editora Revan, 2008 et en français deux articles récents
dans la revue /Déviance et Société/ : Le movimento. Les rapports complexes entre trafic, police et favelas à Rio de Janeiro, vol. 32, 2008/4, pp. 495-506 rt avec Joana Vargas, L’évolution de la consommation et du trafic des drogues illicites à Rio de Janeiro, vol. 32, 2008/3, pp. 377-391. Il est également le directeur d’une nouvelle revue : /Dilemas. Revista de estudos de conflito e controle social/, publiée par Garamond. Il est accueilli au Clersé pour un mois en mars/avril 2009 dans le cadre de la procédure de chercheurs invités de l’USTL.


Dénis OUEDRAOGO

Dénis Ouédraogo est enseignant-chercheur à l’Institut du développement rural (IDR), à l’Université polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB), Burkina Faso. Il a été accueilli au Clersé comme maître de conférences invité au cours de l’année académique 2008-2009 pour deux mois (8 novembre - 30 décembre 2008), après un premier séjour d’un mois en 2007.
Au cours des six dernières années, M. Ouédraogo a consacré ses travaux de recherche sur le développement durable (aspects empirique de la responsabilité sociale des entreprises industrielles au Burkina Faso, durabilité des pratiques d’irrigation dans les systèmes de production maraîchère). Il s’intéresse également aux interactions entre l’environnement et la santé, notamment l’impact de la santé sur la productivité agricole.
Au cours de son séjour au Clersé, il a pris part au colloque sur le développement durable vingt ans après. Il a fait une présentation dont le sujet portait sur l’« Analyse de la perception des dirigeants d’unités industrielles de la responsabilité sociétale (RSE) de l’entreprise au Burkina Faso ». Par ailleurs, il a animé un séminaire sur le thème « Développement agricole durable au Burkina Faso : Expériences de l’amélioration de la fertilité des sols » au profit des étudiants de Master en « Ingénierie de projets de coopération ». M. Ouédraogo poursuit sa collaboration avec des chercheurs du Clersé pour la rédaction d’articles sur les déterminants des différences de niveau de santé entre pays et l’impact de la dotation en actifs sur les stratégies des petits exploitants agricoles au Burkina Faso.


Dorothy FIGUEIRA

Dorothy Figueira est professeure de littérature comparée aux Etats-Unis à l’Université de Georgia (Athens, Georgia). Elle est vice-presidente de l’Association Internationale de Litterature Comparée et rédacteur de la Revue : "The Comparatist."
Elle a été accueillie pendant deux mois comme chercheure invitée à l’Université des Sciences et Technologies de Lille, dans le cadre de cours et de programmes de recherche du Clersé, (équipe CPM) animés par B. Steinmann, professeure d’ethnologie.
A ce titre, Dorothy Figueira est intervenue régulièrement dans un cours de Master 2 d’économie de l’Asie (E. Business), ainsi que dans un atelier de recherche du Clersé associant des doctorants et des chercheurs du laboratoire : ce workshop, organisé par B. Steinmann, avait pour thème la question du "multiculturalisme" et de "la construction conflictuelle de la réalité". Il s’est tenu à l’USTL le 20 Octobre 2008, réunissant des doctorants, des étudiants de Master 2 et des chercheurs du Clersé ainsi que des membres extérieurs invités. Dorothy Figueira a contribué également au dernier numéro de la revue "Archimède" par un article sur la question de l’interprétation des événements du 11 septembre aux Etats-Unis.




Accueil de doctorants et de post-doctorants brésiliens dans le cadre du programme CAPES/COFECUB et de la FAPESP


Vivian FERREIRA PAES

Alors doctorante en Sociologie à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro (PPGSA-IFCS-UFRJ), Vivian Ferreira Paes était également en stage doctoral à l’Université des Sciences et Technologies de Lille au Clersé de août 2008 et jusqu’en juillet 2009, sous la direction de Dominique Duprez. Chercheuse associée au Centre d’Etudes de la Citoyenneté, Conflit et Violence Urbaine (Nucleo de Estudos da Cidadania, Conflito e Violência Urbana – NECVU-UFRJ) et au Centre Lillois d’Etudes et Recherches Sociologiques et Economiques (Clersé-USTL), elle était engagée dans une thèse intitulée « De l’enquête au procès : l’administration de la justice au Brésil et en France ». Son séjour en France s’inscrivait dans le cadre du projet CAPES/COFECUB coordonné par Dominique Duprez et Michel Misse (UFRJ). Elle a bénéficié sur la période 2006/2010 d’une bourse de la Coordination du Perfectionnement du Personnel de Niveau Supérieur – CAPES /Ministère de l’Education, Brésil. Elle a obtenu un Master en Sociologie et Anthropologie à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro (PPGSA-IFCS-UFRJ, fév2006). Titre du mémoire : « La police civile de l’état de Rio de Janeiro : analyse d’une réforme de la gouvernance de la police judiciaire ».

Docteur en sociologie, Vivian Ferreira Paes est maintenant recrutée à l’Université Fédérale Rurale de Rio de Janeiro (UFRRJ).

Thèmes de recherche : sociologie juridique, sécurité publique, administration institutionnelle des conflits.


Soraya SILVEIRA SIMOES

Soraya Silveira Simões est docteur en Anthropologie du Programme de Post-gradué de l’Université Fédérale Fluminense (PPGA/ICHF-UFF - Niterói, Brésil) et chercheur associé au Laboratoire d’Ethnographie Métropolitaine de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro (LeMetro/IFCS-UFRJ). Bénéficiant d’une bourse doctorale de la Convention Capes-Cofecub 447/04, elle a séjourné à l’Université de Paris X-Nanterre (2005-2006) et aussi auprès du Groupe de Sociologie Politique et Morale (GSPM-EHESS), où elle a participé à des séminaires sur les formes d’actions collectives et de jugements. Elle a réalisé son terrain au quartier de Belleville, auprès des habitants d’une maison centenaire située dans le périmètre de la ZAC (Paris XXè).

Ethnographe, ses principaux thèmes de recherche portent sur la ville et plus précisément sur les façons de l’habiter et sur les conflits liés à la cohabitation. La ville de Rio de Janeiro et sa région métropolitaine constituent son champ empirique privilégié (v."Vila Mimosa II : a construção do novo conceito de zona", 2003, recherche sur l’estructuration d’une ’zone’ de prostitution à Rio, et "Cruzada São Sebastião do Leblon : uma etnografia da moradia e do cotidiano dos habitantes de um conjunto habitacional da Zona Sul do Rio de Janeiro", 2008, sur la vie dans une cité au coeur du quartier plus aisé de la capitale). Elle a été accueillie de septembre 2008 et jusqu’en août 2009 au Clersé dans le cadre d’une bourse de recherche post-doctorale Capes-Cofecub (613/08). L’aménagement du quartier de Lille Sud et l’impact du Grand Projet Urbain sur la morphologie sociale de ce secteur de la ville sont les objets de sa recherche empirique à Lille. Elle est aussi l’auteur de Histoire et ethnographie d’une cité de Rio (Karthala, 2010) et de Lille-Sud : entre vues (Bureau d’Art et de Recherche, 2010).

Elle est actuellement en poste au laboratoire d’éthnographie métropolitaine (Le Metro, UFRJ, Brésil).


Cariza BOHRER

Cariza Bohrer était doctorante en Gestion des Affaires de l’Université de Brasília (UnB) au Brésil, lorqu’elle fut accueillie en novembre 2008 pour 12 mois en stage doctoral au Clersé, dans le cadre d’une co-tutelle de thèse sous la direction de Faiz Gallouj. Elle a bénéficié sur cette période du soutien du gouvernement brésilien, avec une bourse octroyée par la Fondation CAPES.

Ses activités de recherche sont liées à l’examen sur les plans théorique et méthodologique de la dynamique de l’innovation dans le secteur de service. La thématique est focalisée sur l’influence des activités de Recherche et Développement (R&D) dans l’innovation du secteur de service. Les travaux qu’elle mène au Clersé, portent plus particulièrement sur une étude comparative des activités de R&D dans les services hospitaliers universitaires. Elle poursuit aussi des recherches au Brésil au sein du Programme Post-Gradué en Administration de l’Université de Brasília. Elle est engagée sur une recherche portant sur l’analyse de la relation entre l’incorporation des technologies et la production des services de santé dans le réseau public des hôpitaux du District Fédéral (DF) (région métropolitaine de Brasilia). Elle est aussi intégrée comme chercheur dans le cadre d’une étude sur l’innovation dans les services du pôle de développement local de logiciels du District Fédéral, qui cherche à développer une méthodologie pour diagnostiquer et suivre la compétitivité de ce secteur.

Elle a soutenu sa thèse le 19 novembre 2010 à l’Université de Brasilia.
Site : http://www.reser.net/FROM-THE-FIRST-MOBILITY-GRANT-FOR-PHD-STUDENT-TO-THE-DISSERTATION_a432.html


Michelly RAMOS de ANGELO

Alors doctorante en architecture et urbanisme, elle a réalisé sa thèse à l’Université de São Paulo ( Département d’Architecture et d’Urbanisme), sur le sujet suivant : « La SAGMACS et la coopération entre l’Etat, la population et les techniciens : diffusion des idées et des pratiques dans la planification urbaine au Brésil ». Elle fut accueillie au Clersé du 16 décembre 2008 au 14 septembre 2009 dans le cadre d’un stage doctoral sous la direction de Licia Valladarès, spécialiste des favelas. Elle a bénéficié pour son séjour d’une bourse de 6 mois de la Fondation FAPESP de l’Etat de São Paulo. Une partie de ses recherches en France ont mobilisé plus particulièrement des archives sur le père Lebret.