Accueil > Membres > fiches personnelles

DE PAUW Caroline

par DE PAUW Caroline - publié le , mis à jour le

JPEG - 6.8 ko

Doctorante en sociologie.

Titulaire d’une CIFRE (Convention Industrielle de Formation par la Recherche) en partenariat avec l’URMEL.

URMEL (Union Régionale des Médecins Exerçant à titre Libéral) Nord-Pas-de-Calais.

4 avenue Foch

59000 LILLE

Tél : 03 20 14 22 11 ou 06 69 78 08 15

Contact


Responsabilités scientifiques et administratives

- Directrice de l’URMEL (Union Régionale des Médecins Exerçant à titre Libéral) du Nord-Pas-de-Calais. www.urmel.fr

Thèmes de recherche

- Relation médecin-patient
- Politiques publiques en matière de santé
- Vulnérabilité, précarité en matière de santé
- Sociologie des professions avec les médecins libéraux

Thèse en cours :

Prise en charge de la précarité en médecine générale (sous la direction de Mme la Pr. Geneviève Cresson).

Régulièrement, des études montrent l’existence d’un refus de soins de la part de médecins vis-à-vis des bénéficiaires de la CMU. En 2006, lors d’un nouveau testing commandé par le fonds CMU, le refus de soins semble persister avec 41% des médecins spécialistes et 5% des généralistes refusant les soins aux bénéficiaires de la CMUc (Desprès et Naiditch, 2006). Cette étude a bénéficié d’un écho médiatique important, entraînant la réaction de nombreux acteurs comme l’Ordre des médecins, le Ministre de la Santé, les syndicats médicaux, le COMEGAS (Collectif des Médecins Généralistes pour l’Accès aux Soins) ou encore la HALDE (Haute Autorité de Lutte Contre Les Discriminations et pour l’Egalité).Cette crise médiatique a été le point de départ de mon travail sur la prise en charge de la précarité en médecine générale. Il fait suite à un travail réalisé en master recherche qui a consisté en une analyse de la revue de presse du refus de soins suite au testing de 2006 et une quinzaine d’entretiens auprès de médecins généralistes sur leur définition et leur prise en charge des personnes précaires. Les résultats de ces travaux montrent que la précarité en santé est un objet sociologique intéressant mais néanmoins en construction. L’objectif de ma thèse est, à l’aide d’observations et d’entretiens auprès de généralistes, d’analyser les différents enjeux de la relation médecin-patient selon que le patient est considéré ou non comme précaire : la notion complexe du refus de soins (non exprimé ou explicite), ses modes de légitimation par les protagonistes de la relation, et les effets de dissymétries fortes dans les positions sociales sur la relation médecin-patient.

Cursus

Thèse en cours sous la direction de Mme la Pr. Geneviève Cresson. (2008 à aujourd’hui)

Master Recherche de sciences humaines et sociales, mention sociologie – ethnologie, spécialité sociologie et anthropologie des sociétés contemporaines, à l’USTL – Université des Sciences et Technologies de Lille. (2006 et 2007)

- Mémoire M2 : médecine générale et précarité : des enjeux inconciliables ?
- Mémoire M1 : les oubliés du dépistage du cancer colorectal – entretiens avec des dépistés positifs.

Diplôme Universitaire (DU) « Méthodes et pratiques en santé publique », Département de formation continue de la faculté de médecine de Lille 2. (2004)

- Mémoire : La médecine libérale dans les dispositifs locaux de santé publique. Exemple de l’implication des médecins libéraux dans les Programmes Territoriaux de Santé (PTS) de la région Nord – Pas de Calais.

Master professionnel d’Ingénierie de la Santé option sciences médico-sociales à l’ILIS -Institut Lillois d’Ingénierie de la Santé. (2003)

- Mémoire : Les Programmes Régionaux de Santé, une symphonie inachevée, l’exemple de la région Nord – Pas de Calais.


Publications récentes

Avril 2009, 2 communications lors du 3ème congrès de l’Association Française de Sociologie (AFS) à Paris, France :
- RT1 - savoirs, travail, profession : « un conflit éthique au sein de la profession médicale : la question des CMUc »
- RT19 – santé, médecine, maladie et handicap : « la prise en charge médicale des personnes précaires »

De Pauw C., 2008, « La non réalisation d’une coloscopie après un test positif de dépistage du cancer colorectal : étude qualitative », Santé Publique, n°3, volume 20, p 249-257.

Avril 2008 : « Prise en charge des personnes précaires par des médecins généralistes de la métropole lilloise : étude qualitative comparative », Colloque international des programmes locaux de santé, Mons, Belgique.