Accueil > Projets et partenariats > Internationaux et Européens

Archives - Projets internationaux et européens (clos)

par COQUARD Marie-Pierre - publié le , mis à jour le

Le Clersé et les programmes européens

Le Clersé et la mobilité des chercheurs (projets)


Le Clersé et les programmes européens :


Le Clersé est impliqué depuis plusieurs années dans des projets du PCRD.

7è PCRD :

- SERVPPIN (2008-2011) (ref.FP7-SSH-2007-1.2.2 – thème : the implication of developments in the service economy for the european economy)  :

Le projet SERVPPIN porté par le programme S:ITE « Services : Innovation, Travail, Espaces » du Clersé, dans le cadre du 7è PCRD a fait l’objet d’une évaluation favorable par la Commission européenne (au total 270 projets en concurrence). Ce projet de recherche est consacré à la « contribution des services marchands et non marchands à la croissance et au bien-être en Europe ainsi qu’au rôle particulier des partenariats publics-privés dans l’innovation de service ». Ce projet implique une dizaine d’équipes européennes et est coordonné pour la partie française par Faiz Gallouj. Il a commencé dès 2008 pour une durée de 3 ans, il s’est achevé en février 2011.

Site Cordis :http://cordis.europa.eu/project/rcn/88567_en.html

Contact : Faiz Gallouj



6è PCRD, le Clersé est impliqué dans trois projets :

- KNOW&POL (2006-2011) : Connaissance et politique

Place des connaissances dans la genèse et la régulation de l’action publique en Europe : convergences et spécificités sectorielles et nationales. (FP6-2004-Citizens-4 / priority 7/ Citizens-2004-1.1.1, projet N°0288848-2). S’inscrivant dans une approche multi-niveaux, le projet combine l’analyse des niveaux supra-national, national et sub-national. Il est centré sur les secteurs de la santé (plus précisément de la santé mentale) et de l’éducation (plus précisément de l’enseignement secondaire), deux secteurs marqués par des enjeux sociétaux importants. Le consortium implique 8 pays et est composé de 13 équipes de recherche spécialisées dans l’analyse de ces politiques sectorielles. Lise Demailly est la responsable scientifique de ce projet pour le Clersé. L’équipe Clersé comprend Michel Autes, Hélène Chéronnet et Claire Bélart, doctorante, et, plus récemment, Isabelle Astier.

Après les premiers textes de 2007 (revues de littérature sur le rapport entre connaissances et politiques : http://www.knowandpol.eu/index.php?id=98), l’équipe a publié d’autres rapports :

  • Lise Demailly, Hélène Chéronnet, Philippe Mossé, L’usage des connaissances dans la construction de l’action publique : La territorialisation de la politique de santé mentale ( Equipe santé France CLERSE/LEST , 6eme PCRD, Lille, janvier 2009).
  • Michel Autès, Lise Demailly, Olivier Dembinski, Claire Bélart, et Philippe Lardé, Les outils de régulation de l’action publique en santé mentale en France : outils gestionnaires et outils statistiques ( Equipe santé France, 6ème PCRD, Orientation 3, National Instruments, Septembre 2010)
  • Lise Demailly, Julie Devineau, Caroline Maury, et Philippe Mossé, Reddition des comptes et santé mentale en France : L’impossible et irrésistible évaluation (Equipe Santé France, Orientation 2, Public Action 2, National Report, Septembre 2010)

Une école d’été intitulée "The Knowledge and policy" était organisée du 21 au 23 septembre 2011 à Bruxelles.

La conférence finale de clôture du projet Know&Pol s’est tenue le 23 septembre 2011 à Bruxelles, à la Fondation Universitaire.

Toutes les informations et les rapports issus du projet sont disponibles sur le site du consortium.

Site du consortium de recherche KnowandPol :http://www.knowandpol.eu

Site Cordis :http://cordis.europa.eu/project/rcn/86459_en.html

Contact : Lise Demailly



- CRIMPREV (2006-2009) : Assessing Deviance, Crime and Prevention in Europe (FP6-2004-Citizens-5 / Priority 7 / Citizens-2004-6.2.3).

Cette action de coordination implique 32 participants de 10 pays européens. Ce projet permet aux chercheurs et décideurs au-delà des coopérations antérieures d’associer leurs ressources pour produire une évaluation comparative européenne sur les problématiques énoncées dans l’appel à propositions à savoir les facteurs de comportements déviants, le processus de la criminalisation, la perception de la criminalité, les liens entre les comportements illégaux ou socialement déviants et la criminalité organisée, les politiques publiques de prévention. Le responsable scientifique pour le Clersé est Dominique Duprez. Le projet est porté par le GERN (Groupe Européen de Recherche sur les Normativités) dont le Clersé est également membre.

Deux séminaires regroupant des experts de différents pays, ont été organisés au Clersé et ont donné lieu à des publications (Déviance &Société, vol. 32, n° 3, 2008 et un ouvrage en anglais en préparation chez Peter Lang) et Newsletter ( Crimprev Info n°10 et n°12).

- L’un portait sur l’ « Evolution des usages des substances illicites » (6 - 7 juillet 2007 ), l’autre sur « L’usage et la détention de stupéfiants, entre criminalisation et décriminalisation » (7 - 8 mars 2008).

Crimprev newletter n°12.pdf
Crimprev newletter n°10.pdf







Le projet s’est clôturé par une conférence finale à Milton Keynes (UK) du 17 au 19 juin 2009.

Site du GERN :http://www.gern-cnrs.com/

Site Cordis :http://cordis.europa.eu/project/rcn/86457_en.html

Contact : Dominique Duprez



- DYNAMO (2004-2006) : Dynamics of national employment model

Coordonné par l’Institut Arbeit und Qualifikation, Universität Duisburg-Essen, Gelsenkirchen impliquait 11 équipes de recherche de 10 pays en Europe. Il était coordonné au Clersé par Florence Jany-Catrice. Ce projet a donné lieu à de nombreuses publications (voir site).

Site Cordis :http://cordis.europa.eu/result/rcn/51796_en.html

Contact : Florence Jany-Catrice



Autres projets communautaires :

- Programme « Europe INNOVA-Sectoral Innovation watch » (2008-2010) :

Dans le cadre de ce programme http://www.europe-innova.org/index.jsp, La DG « Entreprise » de la Commission européenne a confié une recherche sur les systèmes sectoriels d’innovation à un consortium composé de onze universités européennes. Plusieurs membres de l’axe « services » du Clersé (Faridah Djellal, Camal et Faïz Gallouj, Maria Savona) sont impliqués dans ce projet de recherche qui a commencé dès avril 2008 (durée : 30 mois).

Contact : Faiz Gallouj



- Programme INTAS :

Le Clersé a participé sur la période 2005-2007 au programme INTAS, qui soutient le développement de coopérations scientifiques entre l’Europe et les Nouveaux Etats Indépendants (NEI). Dans ce cadre Laurent Bazin, chercheur au Clersé, a coordonné un projet de recherche intitulé « Travail, migration, identités : défis et relations d’insécurité sociale au Kazakhstan et en Ouzbekistan ».

Contact : Laurent Bazin



- Programme Initiative communautaire Interreg III : « Plate-forme transfrontalière des toxicomanies et autres conduites à risques » (2005-2007) :

Ce projet coordonné par Dominique Duprez a impliqué une équipe qui comprenait Caroline Jeanmart et Séverine Hermant, avec la collaboration de Colette Lamarche et Marie-Sophie Devresse. Un premier axe portait sur l’analyse des pratiques des médecins de ville et des pharmaciens en France et en Belgique, un second sur l’articulation entre la justice et le secteur médico-psychosocial au niveau des mesures alternatives destinées aux usagers de drogues en France et en Belgique.

Contact : Dominique Duprez




Le Clersé et la mobilité des chercheurs : projets de recherche


-  LIA franco-japonais (Laboratoire international associé) - projet « LIA HPRD : Human Protection and Responses to Disaster - Protection humaine et réponses au désastres » (2013-2016) :

Communiqué de presse du CNRS (11 octobre 2013)

Coordination : Thierry Ribault (Clersé)
Durée du projet : 4 ans
Institutions partenaires du projet :

En France :

  • Le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) pour les laboratoires :

    USR Asie Orientale 3331/ UMIFRE 19 CNRS-MAE
    Maison franco-japonaise Bureau français
    Directeur : Christophe Marquet

  • Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques :

    UMR CNRS 8019
    Directeur : Abdelhafid Hammouche

  • Le Ministère des Affaires Etrangères pour :

    USR Asie Orientale 3331/ UMIFRE 19 CNRS-MAE
    Maison franco-japonaise Bureau français
    Directeur : Christophe Marquet

  • L’Université Lille 1 Sciences et Technologies pour le laboratoire :

    Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques,
    UMR CNRS 8019
    Directeur : Abdelhafid Hammouche


    Au Japon :

  • L’Université de Doshisha, Kyoto, pour :

    The Graduate School of Global Studies
    Doyen : Mr Naito Masanori

  • L’Université de Fukushima pour :

    The FUkushima FUture Center for REgional Revitalization
    Directeur du Centre : Mr Yamakawa Mitsuo

Résumé :The Parties have shared, since the Fukushima nuclear accident, a common concern with the role and responsibility of science in the analysis of the stakes that the Fukushima situation has brought to the forefront, with the so-called “management” or administration of the disaster, and with the consequences for populations faced with total vulnerability (economic, social, and health vulnerability). The LIA HPRD is the outcome of several meetings and workshops held in 2011 and 2012 in Tokyo, Kyoto, and Fukushima, by the two leading Parties : USR Asie Orientale 3331/ UMIFRE 19 CNRS-MAE (Dr. Thierry Ribault), Graduate School of Global Studies, Doshisha (Pr. Anne Gonon), aiming to bring together Japanese and French specialists in human and social sciences (and other disciplines such as engineering, agronomy, health and environmental studies) in order to bring out : 1) Complementary approaches in the human and social sciences of nuclear 2) The emergence of new forms of ethical concerns (care and human security) and politics (citizenship claims) 3) The present situation of the two countries with respect to the nuclear industry and the debates underway, in comparable forms, since the Fukushima accident. These 3 orientations have lead to the elaboration of a common approach to the challenge of the analysis of extreme vulnerability and of the various modalities of responses to it.

Hence the LIA HPRD is built on complementarities and shared reflection between the research centers : on the limits of the concept of human security, on questions linked to public policies in the context of Fukushima—notably questions of minimum income and health, questions relating to the implementation of indicators of social health, on the articulation we are proposing to explore between human protection and democracy, between politics and public choices. The general aim is international and interdisciplinary collaboration in this research : vulnerability and various modalities of responses to it, as well as ways to administrate it, in terms of protection or absence of protection.

Contacts : Thierry Ribault


- Algérie -Programme CMEP TASSILI 2012 - projet « Représentations du travail, mobilité et politiques d’emploi. Approche comparative » (2013-2016) :

La problématique de recherche vise à apprécier l’efficacité des politiques publiques de l’emploi en Algérie par l’analyse des facteurs qui fondent les représentations du travail et les aspirations sociales des actifs de diverses catégories (hommes, femmes, jeunes, diplômés, non diplômés, travailleurs, chômeurs, etc.). Cette problématique se décline de manière comparative, en s’intéressant à différentes régions d’Algérie (Oran, Ghardaia, Tizi Ouzou, Bejaia), et en intégrant à la problématique des représentations du travail et du chômage celle des mobilités internes à l’Algérie et vers la France (métropole lilloise).

En Algérie, ce projet implique l’Université Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou et le Centre de recherche anthropologie sociale et culturelle (CRASC) d’Oran, ainsi que la Technopôle de l’Usto (Bir El Djir) d’Oran. Il est coordonné par Mohammed Brahim Salhi.

Au Clersé, Zaihia Zeroulou, Catherine Négroni et Laurent Bazin participent également au projet.

Contacts : Abdelhafid Hammouche et Laurent Bazin


- Argentine - Programme ECOS-Sud 2012 - projet « Les emplois domestiques au coeur des inégalités sociales » (2013- 2015) :

L’objectif de ce projet est d’étudier, utilisant une perspective comparative, l’évolution des
emplois domestiques en France et en Argentine. Quatre axes de recherche sont envisagés : les emplois
domestiques et inégalités sociales ; le partage par genre des tâches domestiques et leur externalisation ;
la régulation des emplois domestiques ; et les trajectoires de travailleuses domestiques.
Il s’agit aussi de consolider les échanges entre chercheurs et doctorants des institutions engagées, à travers différentes activités (espaces d’échanges et de discussions, formation par la recherche, publications et ouvrages communs).

Au Clersé, sont membres de ce projet : François Xavier-Devetter (MCF), Florence Jany-Catrice (Pr.), François Horn (MCF) et Pascal Cuvelier (PRCE) ainsi que les doctorants suivants Amandine Barrrois, Sylvain Vatan et le Dr. Marion Lefebvre.

Côté argentin, l’établissement coordinateur est l’Instituto de Desarrollo Economico y Social (IDES) à Buenos Aires avec Lorena Poblete en lien avec l’UNGS et l’IDAES-UNSA.

Un séminaire était organisé le 19 septembre 2013 au Clersé dans le cadre de ce projet :

  • Lorena Poblete (IDES-CONICET/IDAES-UNSAM), « Employées domestiques et travailleuses indépendantes. Une analyse de la régulation argentine »
  • Francisca Pereyra (UNGS), « The Restricted Access to Labor Rights of Domestic Workers in Argentina : an Approach from the Point of View of Employers »

Site de l’IDES : http://ides.org.ar/

Contacts : Florence Jany-Catrice et François-Xavier Devetter


- Suisse - Programme PHC franco-suisse Germaine de Staël - projet « Business cycles and economic growth » (2013- 2014) :

Ce projet est coordonné au Clersé par Muriel Dal Pont Legrand (Pr.).
Partenaire Suisse : Prof. Pascal Bridel, Université de Lausanne, Centre Walras Pareto.

Une réunion Procope - Germain de Stael sur 2 journées a été organisée les 4 et 5 juillet 2013, associant ce présent projet et le projet PHC Procope également coordonné par Muriel Dal Pont Legrand sur la même thématique.
http://clerse.univ-lille1.fr/IMG/pdf/program_4-5_july-2013-PHC.pdf

Contact : Muriel Dal Pont Legrand


- Brésil - Programme ARCUS - Titre du projet global : "Santé, Territoires : Dynamiques durables" (2012-2014) :

Le Ministère des affaires étrangères et européennes a lancé un 6ème appel à projets ARCUS 2010-2011, en partenariat avec les régions de France et en concertation avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR). Après évaluation, le projet ARCUS auquel participe notamment le Clersé avec d’autres laboratoires en liaison avec la Région du Minas Gerais (Brésil), le Conseil régional Nord-Pas de Calais et le PRES Lille Nord de France, a été retenu.

Le projet ARCUS déposé par le PRES Lille Nord de France se décompose en un axe "Santé", coordonné par Eric Boulanger ( Professeur PU-PH en Gériatrie et Biologie du Vieillissement, Université Lille 2) et en un axe SHS "Territoires" coordonné par Dominique Duprez (DR CNRS, Clersé-Lille 1) jusqu’en juin 2013 puis Pauline Bosredon et Frédéric Dumont (TVES-Lille 1) à compter de juillet 2013.

Coordination administrative : PRES Lille Nord de France

Durée du projet  : 36 mois à compter de janvier 2012.

Axe Arcus "Territoires" :

Coordination du Projet Arcus "Territoires" : Pauline Bosredon et Frédéric Dumont

Soutien scientifique et technique au projet : Ana Mélo
Résumé : L’axe "Territoires", résolument pluridisciplinaire, associe notamment des géographes, des urbanistes, des sociologues, des psychologues, des géochimistes, des écologues, ainsi que des juristes. Il mobilise des recherches en lien avec les politiques publiques selon deux orientations, d’une part celle des Territoires perçus via les populations à risque et l’aménagement, d’autre part, les Territoires en reconversion. Elles constituent les deux sous-axes explicités dans le projet détaillé. L’ensemble s’articule autour de la problématique des inégalités sociales et environnementales. Le projet vise à renforcer les partenariats scientifiques, académiques et institutionnels engagés depuis 2009 entre des équipes du Minas Gerais et du Nord-Pas-de-Calais.

La gouvernance de la partie "Territoires" du projet Arcus est bilatérale :

  • Sous-axe «  Territoires, populations à risque et aménagement  » : Pauline Bosredon (MCF, TVES-Lille 1) et Frédéric Dumont (MCF, TVES-Lille 1) et Roberto Luís de Melo Monte-Mór (Professeur, Université fédérale de Minas Gerais).
  • Sous-axe «  Reconversion des territoires  » : Arnaud Gauthier (MCF, LGCgE-Lille1) et Herminio Arias Nalini Junior (Professeur, Université fédérale d’Ouro Preto).

Questions de recherche mobilisées par le sous axe Arcus "Territoires, populations à risque et aménagement"

L’approche par les territoires des populations vulnérables en lien avec les politiques publiques dans la Région métropolitaine de Belo Horizonte vise à mobiliser sur ce lieu des chercheurs ayant pour la plupart déjà réalisé des enquêtes sur des terrains brésiliens, afin d’apporter leurs compétences et leurs savoirs dans l’aide à l’action publique. Elle vise également à renforcer les coopérations scientifiques, parfois déjà engagées, avec des universitaires de Belo Horizonte (en particulier de l’UFMG), à encourager la mobilité des étudiants (master et doctorants) autour de la thématique de recherche, notamment la réalisation de thèses en co-tutelle ou en co-direction. Enfin, nous sommes soucieux que la mise en œuvre de ce projet soit accompagnée d’un travail de valorisation et d’appui aux politiques publiques sur les questions d’aménagement et des politiques urbaines.

Quatre questions de recherche seront étudiées en collaboration avec les partenaires brésiliens :

  • Acteurs et espaces publics, nouveaux territoires de la création culturelle ;
  • Populations migrantes ;
  • Jeunes et espaces publics ;
  • Femmes, inégalités sociales et territoires.

Mots clefs : les transitions de l’action publique, les acteurs professionnels, inégalités, disparités, mobilités spatiales et sociales, violences urbaines et criminalité, rapports sociaux de sexe.

Chercheurs et enseignants chercheurs impliqués côté français : Géographie et urbanisme : Pauline Bosredon (MCF, TVES, Lille 1), Frédéric Dumont (MCF, TVES, Lille 1), Ana Melo (IE : MESHS-clersé) ; Sociologie et psychologie sociale : Paul Cary (MCF, CeRIES Lille 3), Dominique Duprez (DR CNRS, CESDIP-UVSQ), Annick Durand-Delvigne (Pr, Psitec Lille 3), Abdelhafid Hammouche (Pr, Clersé Lille 1), Vanessa Stettinger (MCF, CeRIES Lille 3).

Contacts : Frédéric.Dumont et Pauline Bosredon

Mobilités Arcus "Territoires"

La collaboration de recherche se nourrit, autant que possible, de l’accueil d’étudiants (master et doctorat) et d’enseignants pour des stages de recherche ou des missions de connaissance réciproque des territoires analysés. Ces questions de recherche portent sur le terrain de la Région métropolitaine de Belo Horizonte ce qui explique les mobilités de chercheurs prévues de la France vers le Brésil ; elles sont travaillées sur place en interaction étroite avec les collègues brésiliens et favoriseront le développement de nouveaux partenariats.

Le projet Arcus a été lancé officiellement lors du forum des acteurs, le 6 décembre 2011, organisé par le Conseil régional Nord-Pas de Calais avec la Région du Minas Gerais.

Deux journées d’études pour le lancement du projet Arcus "Territoires" au Brésil se sont tenues les 23 et 24 août 2012, y étaient associés également des étudiants de master et de doctorat. En retour, un colloque franco-brésilien s’est déroulé les 2 et 3 avril 2013 (Lille) sur le thème "Territoires et politiques publiques en Minas Gerais et Nord-Pas de Calais : regards croisés sur les Populations vulnérables et Territoires en reconversion". Ce fut l’occasion d’accueillir une délégation de 21 brésiliens (chercheurs et doctorants) qui ont pu présenter leurs travaux et susciter des discussions et de nombreux échanges avec leurs collègues lillois. Le 4 avril 2013 était consacré à une visite de sites (Bassin Minier de Oignies, Louvre-Lens et Zone de l’Union à Roubaix) en partenariat avec la Mission Bassin Minier (MBM) et l’Etablissement Public Foncier (EPF). http://clerse.univ-lille1.fr/IMG/pdf/Programme_ARCUS_VF.pdf


- Allemagne - Programme PHC franco-allemand PROCOPE - projet « Business cycles and economic growth » (2012- 2013) :

Ce projet est coordonné au Clersé par Muriel Dal Pont Legrand (Pr.).
Partenaire Allemand : Prof. Harald Hagemann, Université de Hohenheim, Stuttgart.

Contact : Muriel Dal Pont Legrand


- Chine : Programme PHC Cai Yuanpei - projet « Integrated Urban Mesocosm » (2011-2013)

Ce programme de recherche, dirigé par Brigitte Steinmann côté français, et par Mingrui Qin, côté chinois, engage quatre chercheurs et doctorants entre la France et la Chine, dont Sébastien Delarre, maître de conférences en sociologie et membre du CLersé, et Marjorie Meunier, doctorante à Lille I ; Fan Xuan est le doctorant chinois, inscrit à l’université de Pékin). Le programme de trois ans (2011-2013) permet une mobilité des doctorants et leur donne des moyens de recherche conséquents pour leurs enquêtes de terrain. Il s’agit d’une recherche anthropologique et sociologique comparée des espaces urbains chinois et français dans laquelle on se propose d’étudier la morphogenèse des identités parmi les migrants ruraux qui deviennent des néo-urbains. La méthodologie d’étude est axée sur l’analyse de réseaux sociaux (politiques et religieux) dans les grandes métropoles chinoises et européennes (Lille et Paris essentiellement) ; une autre partie du projet s’attache à l’étude des réseaux politiques et religieux constitués dans la période post-maoïste chinoise (réseaux religieux taoïstes en Chine et à l’étranger ; mouvement des "jeunes maoïstes instruits à la campagne" dans les années 70 et réseaux sociaux actuels de ces générations "perdues" ; comparaison du maoïsme chinois et népalais contemporain.
Un doctorant chinois, Monsieur Fan Xuan, est accueilli actuellement au Clersé, et reçoit une bourse de recherche du CSC (China Scholarship Council) jusqu’en septembre 2013. Ses recherches portent sur "le genre, le corps, et la théorie générale du genre en Europe (il se propose d’enquêter à Lille, en particulier, dans les jardins d’enfants). Marjorie Meunier est aussi subventionnée pour ses terrains en Chine jusqu’en 2013.

Le programme a démarré au mois de juin 2011 : deux séjours en Chine ont été effectués par B. Steinmann et S. Delarre en août-septembre 2011 ; Marjorie Meunier est repartie sur son terrain chinois en octobre 2011, jusqu’au 20 décembre. Un article de B. Steinmann, préparatoire à ce projet, vient de paraître dans la revue "Monde chinois" ; un article de Sébastien Delarre en socio-économie est en préparation pour 2012 ; Marjorie Meunier a rendu un premier rapport de recherche sur ses enquêtes de terrain. Le directeur de recherche chinois invité sur le projet devrait venir à l’Université de Lille courant 2012.

Contacts : Brigitte Steinmann

- Argentine - Programme ECOS-Sud 2009 - projet « Transformations sociales et syndicalisme : une étude comparée sur les pratiques et les stratégies syndicales en France et en Argentine » (2010- 2012)

Ce programme de coopération bilatérale soutenu par le Ministère des affaires étrangères et européennes (MAEE), le Ministère de l’enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR) et le Ministerio de Cienca, Tecnologia e Innovacion Productiva finance les échanges entre les chercheurs sous forme de missions de courte durée et des stages de perfectionnement pour les doctorants.

Le projet en cours associe le Clersé et l’Escuela de relaciones internacionales (Universidad de San martin (UNSAM), Buenos Aires). Il est coordonné côté argentin par le professeur Arturo Fernandez et au Clersé par José Calderon et Marnix Dressen.
Les autres membres de l’équipe au Clersé sont Valérie Cohen et Severin Müller.
Les autres membres de l’équipe argentine sont des chercheurs du CEIL-PIETTE (Centro de Estudios e Investigaciones Laborales - Programa de Investigaciones Economicas sobre Tecnologia, Trabajo y Empleo) Ana Drolas, Paula Lenguita et Juan Montes Cato et les doctorants Santiago Duhalde et Patricia Ventrici.

La question syndicale est un objet privilégié des sciences sociales, autant en France qu’en Argentine, du fait du rôle que les organisations syndicales ont historiquement assumé dans le développement des processus économiques et politiques de nos pays respectifs.
N ombreux sont les textes sociologiques et les enquêtes de terrain qui mettent aujourd’hui en avant le progressif affaiblissement de l’acteur syndical tant en France qu’en Argentine, affaiblissement qui est présenté à la fois comme cause et comme conséquence des processus de flexibilisation de l’emploi et du travail à l’œuvre. Partant de ce constat largement partagé, la recherche souhaite néanmoins interroger, par une démarche compréhensive et comparative franco-argentine, la manière dont l’acteur syndical tente aujourd’hui de retrouver une place de centralité dans l’échiquier social, politique et économique français et argentin.
Ce questionnement est organisé autour de trois axes thématiques -qui concernent autant d’enjeux auxquels les organisations syndicales sont confrontées :

  • 1) les relations avec l’Etat ;
  • 2) le renouvellement de la forme syndicale ;
  • 3) les stratégies mises en place vis-à-vis des nouveaux sujets sociaux (immigrants, chômeurs, femmes, jeunes).

Site du CEIL-PIETTE (Buenos Aires) : http://www.ceil-piette.gov.ar/index.html

Contacts : José Calderon et
Marnix Dressen


- Brésil - CAPES/COFECUB : « Conflits urbains, violence et processus de criminalisation » (2008-2011).

Ce projet de recherche entre la France et le Brésil s’appuie sur une comparaison des conflits urbains dans des quartiers pauvres. Il vise à mener en parallèle des recherches sur les quartiers pauvres en France et les favelas au Brésil en s’attachant d’une part à rendre compte des phénomènes déviants (trafic de drogues, violences urbaines, délinquances, émeutes) et, d’autre part, à analyser les processus sociaux en lien avec les politiques publiques.
Ce projet de recherche est coordonné par Dominique Duprez (Université des Sciences et Technologies de Lille), il associe d’autres chercheurs du Clersé dont Licia Valladarès et aussi du CESDIP. Au Brésil, il est coordonné par Michel Misse, Université fédérale de Rio de Janeiro et associe des chercheurs de l’Université Fédérale de Minas Gerais.

- Un premier symposium de recherche pour faire l’état de l’art sur le domaine étudié, les violences urbaines en France et au Brésil, a été organisé les 11 et 12 septembre 2008 au Clersé.

- Une rencontre s’est tenue à Rio de Janeiro du 24 au 29 août 2009, année de la France au Brésil. Les chercheurs français se rendant au Brésil ont aussi mené des investigations propres à leur terrain d’études en adéquation avec le projet de recherche en cours, mobilisant et renforçant ainsi de nouveaux partenariats.

- Dans le cadre de ce projet, une journée d’études franco-brésilienne s’est tenue à Paris à la FMSH le 20 septembre 2010. Cette journée était organisée en partenariat avec le NECVU et le NEPP-DH de l’Université de Rio de Janeiro, le Clersé, le CESDIP avec le soutien du GERN, du CAPES-COFECUB, de la MESHS (Lille) et de la FMSH (Paris).
Cette rencontre était organisée autour de deux axes :

- Conflits urbains et formes de mobilisation

- Polices, violence et nouvelles formes locales de police.

Cette journée prolonge l’Interlabo du GERN organisé par le Clersé dans le cadre du projet SpaceControl (MESHS) à Lille le 17 septembre 2010 sur "Les espaces du contrôle social".

Ces échanges impliquent la participation de jeunes chercheurs français et brésiliens.

  • Vivian Ferreira Paes a effectué au Clersé un stage doctoral d’une année financé par la CAPES (sept. 2008 à août 2009) et ensuite un post-doctorat au laboratoire (financement CAPES sept.2010 à janvier 2011),
  • Sorraya Silveira Simôes a été accueillie en post-doctorat pour deux ans au Clersé (financement du CAPES sept. 2008 à août 2009, et USTL procédure Post-doc sept. 2009 à août 2010).
  • Deux autres doctorants brésiliens ont bénéficié sur ce projet d’une bourse doctorale de la CAPES, Karina Rabelo Leite Marinho et Frederico Couto Marinho (sept. 2009 à août 2010).
  • Le Clersé accueille depuis le 1er août 2011 et jusqu’au 30 juin 2012 en stage doctoral Carolina Christoph Grillo bénéficiant d’une bourse doctorale de la CAPES dans le cadre de cette coopération. Marcos Luiz Bretas Da Fonseca est également accueilli dans le cadre d’un séjour de recherche post-doctoral (oct. 2011 - février 2012).
  • Enfin, Géraldine Bugnon collabore à ce projet au sein du Clersé dans le cadre de sa thèse de doctorat intitulée "Entre détention et liberté : les peines en milieu ouvert appliquées aux mineurs en conflit avec la loi".

Contact : Dominique Duprez


- Taïwan - PHC ORCHID : projet « Between State and Familism : A comparative Study of Interlocking Directorates between France and Taïwan  » (2009 – 2010)

L’objectif des PHC ( Partenariats Hubert Curien ) est de développer les échanges scientifiques et technologiques d’excellence entre les laboratoires de recherche des deux communautés scientifiques, en favorisant les nouvelles coopérations. Le programme soutient la mobilité des chercheurs nécessaire à la mise en œuvre d’un projet conjoint.

Ce projet de recherche est coordonné côté français par Catherine Comet, Maître de conférences à l’Université des Sciences et Technologie de Lille (Clersé) et côté Taïwanais par Zong-Rong Lee, chercheur à l’Institut de Sociologie de l’Académie des Sciences de Taïpei.
Les économies françaises et taïwanaises sont similairement caractérisées par un poids important de l’Etat et un capitalisme familial persistant. Partant de ce constat commun, le projet vise à comparer dans le temps les structures de l’élite économique dans les deux pays.

Site de l’Institut de Sociologie (Taipei) : http://www.ios.sinica.edu.tw/ios/indexE.php

Contact : Catherine Comet


- Maroc - PHC VOLUBILIS : projet « Gouvernance globale et développement » (2007- 2010)

Le Programme de coopération Hubert Curien (PAI) entre l’Université des sciences et technologies de Lille (Clersé), et l’Université de Rabat Soussi vient de boucler sa troisième année. Il a vu un échange intense d’étudiants et de chercheurs. 13 séjours scientifiques dans le sens France-Maroc (6 enseignants et 7 étudiants) et 16 séjours (7 enseignants et 9 étudiants) scientifiques dans le sens Maroc- France.
Il a permis la production de deux numéros spéciaux de la revue : Audit et Contrôle et la soutenance d’une thèse de doctorat et de plusieurs diplômes de post-graduation (niveau Master) à l’université de Rabat Soussi. La dernière année sera consacrée à l’organisation d’un colloque international à Rabat et la production d’un ouvrage.

Contact :


- LEA Franco-allemand : « Délinquances, politiques de sécurité et de prévention »

Le laboratoire européen associé (LEA) promeut la coopération franco-allemande dans le domaine de la sociologie des normes et des déviances. Réunissant le Clersé, le CESDIP (CNRS, Paris), et le Max Planck Institut für ausländisches und internationales Strafrecht (MPI, Freibourg), il organise une série de séminaires regroupant des chercheurs des deux pays, afin de stimuler des recherches comparatives et soutenir des travaux bilingues, via des rencontres et des publications communes. Il soutient aussi la mobilité de jeunes chercheurs, pour réaliser des enquêtes de terrain, et la traduction de publications. Au Clersé, les chercheurs impliqués dans le LEA franco-allemand sont plus particulièrement Dominique Duprez et Grégory Salle.

- 

séminaire du 19 décembre 2007 : « La recherche empirique en sociologie des normes et des déviances »

Le séminaire était organisé à la MSH (Paris). Les chercheurs allemands invités travaillent dans ce domaine avec des méthodes qualitatives : entretiens, observations (participante), approche ethnographique ou herméneutique. L’objectif est de discuter de leurs travaux avec des collègues français, ainsi que de contribuer à établir un état des lieux de la recherche allemande en sciences sociales.
La matinée était consacrée à trois conférences, l’après midi aux discussions :

- Mechthild Bereswill, Université de Hannovre :
« Masculinité et violence. Aperçus empiriques et réflexions théoriques sur la violence entre hommes en prison ».

- Bettina Paul, Université de Hambourg :
« Le dealer et le contrebandier. Contre le mythe de l’arbitraire éthique ».

- Astrid Klukkert, Université de la Ruhr à Bochum :
« La justification individuelle de l’usage de la force par les agents de police ».

Journées d’études 13-15 novembre 2008 : « L’Etat au prisme du contrôle des déviances : plaidoyer pour une approche ethnographique »

Ces journées étaient organisées en partenariat avec le Centre Marc Bloc de Berlin, le LEA franco-allemand (CESDIP/Clersé/Max Planck Institute Freiburg), la Berlin Graduate School of Social Sciences (Université Humboldt de Berlin), l’Université franco-allemande, l’Ecole des hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris et l’Institut d’Etudes Politiques de l’Université de Leipzig.
Lors de ces journées, les conférences portaient sur les thématiques suivantes :

  • L’Etat social en action
  • Construire les frontières de l’Etat : espaces et critères d’exclusion
  • Policer l’espace
  • Contrôles policiers des prostitutions : espaces et interactions
  • Les acteurs et l’ordre public

Ces journées étaient destinées plus particulièrement à un public de jeunes chercheurs, qui ont ainsi pu échanger et présenter leurs travaux de recherche dans un cadre franco-allemand. Gilles Chantraine et Dominique Duprez ont été discutants pour une partie des communications. Les meilleures contributions feront l’objet d’un numéro de la revue Déviance & Société en 2010.

Contact : Dominique Duprez


- Coopération avec la Bulgarie : Projet "Pratique de citoyenneté ordinaire et dynamique participative régionale" (2007-2009) (MESHS-Clersé)

Cette recherche se propose d’explorer les processus de “citoyenneté ordinaire” qui se déroulent en marge des systèmes représentatifs institutionnalisés, mais également à l’écart des mécanismes de démocratie participative formalisés.

Ce projet qui s’inscrit dans le cadre d’un financement du Plan Urbanisme Construction Architecture (PUCA) est coordonné par Bernard Eme (Clersé). Les autres membres de l’équipe sont Judith Hayem et Bruno Laffort. Ce projet inclut une coopération avec l’Institut de Sociologie de l’Académie bulgare des sciences (BAS) en particulier avec Svetla Koleva, Tanya Nedeltcheva, Diana Nenkova et Dimitrina Popilieva.
Site Institut de Sociologie - BAS

Contact  : Bernard Eme


- Japon - Projet en émergence 2009 : « Japon : des jeunes en émergence » (en collaboration avec M. Hatzfeld et A. Saulière).

Thierry Ribault, a reçu le soutien de la MESHS de Lille Nord de France dans le cadre de son programme Projets Émergents ainsi que le soutien de l’Institut National des SHS du CNRS dans le cadre de son programme Projets Exploratoires/Premiers Soutiens 2009. Cette aide contribuera au renforcement de partenariats scientifiques avec le Japon.

pour plus d’information : http://www.cnrs.fr/inshs/recherche/peps/campagne-peps-2009.htm

Contact : Thierry Ribault